Le statut de l’auto-entrepreneur




Un Régime spécifique de l’entreprise individuelle désigné comme un statut, le régime d’auto-entrepreneur connaît, depuis la date de sa création, un succès jamais démenti.
Mais au juste, c’est quoi un statut d’auto-entrepreneurs ? Quelle sont les avantages et les inconvénients ?

Définitions statut auto-entrepreneur

Le statut auto-entrepreneur c'est un statut juridique qui a été crée en 2008 pour faciliter un démarrage d'une activité professionnel qui ne nécessite pas ou peu d’investissements. Il englobe donc des mesures permettant la pratique d'une activité indépendante a toute personne souhaitant se lancer seul ; un demandeur d’emploi, un étudiant mais également un salarié du secteur privé, un fonctionnaire ou un retraité.
Le Statut auto-entrepreneur permet de se servir de son habitation pour y créer son entreprise. Ainsi un organisme HLM pourrait autoriser un locataire à exercer une activité professionnelle y compris commerciale dans une partie du logement qui lui est attribué, dès lors que l’activité considérée n’occupe qu’une surface réduite des locaux, qu’elle n’est exercée que par le ou les occupants y ayant leur résidence principale, n’engendre pas de nuisances et qu’elle ne conduit pas à la constitution d’un fonds de commerce.
Le statut auto-entrepreneur est le statut le plus simple, sur le plan fiscal et social, pour créer une entreprise et se mettre à son compte. Tous les avantages de , notamment en termes de cotisations.

Avantages statut auto entrepreneur

• Une immatriculation facile et gratuite
• Un régime social simplifié pour l’auto-entrepreneur
• La possibilité d’opter pour le prélèvement libératoire
• Des obligations comptables allégées pour l’auto-entrepreneur

Inconvénients statut auto entrepreneur

• La responsabilité illimitée de l’auto-entrepreneur
• Un coût des cotisations sociales parfois pénalisant
• Un
régime fiscal pas toujours avantageux
Le principal intérêt du Statut auto-entrepreneur est sa grande simplicité, une simplicité sans commune mesure avec l’entreprise individuelle classique. Cette simplicité est à la fois juridique, sociale, fiscale et comptable.