Auto-entrepreneur et chômage




En déclarant son activité, l'auto-entrepreneur inscrit au chômage est considéré comme un créateur d'entreprise par Pôle emploi. Les revenus qu'il perçoit peuvent toujours être cumulés avec son allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE). Il  a également la possibilité de demander une aide pour sa nouvelle entreprise tout en renonçant au chômage.

La déclaration se fait en fournissant des justificatifs tel que: (cerfa P0, extrait Kbis...). Ensuite il faut déclarer les  nouveaux revenus, même si leur montant est faible.

Le chaumer peux choisir de continuer à toucher Les allocations chômage en démarrant une activité d auto entrepreneur .

 Ces dernières seront cumulées avec les revenus provenant de l'activité de l auto entreprise. il ne touche pas leur montant intégral, mais un complément de revenus calculé selon la formule suivante :

montant ARE mensuelle – 70 % de revenu d'activité (auquel est appliqué un abattement dont le pourcentage varie selon la nature de votre activité).

Il peut également renoncer au versement des allocations chômage et demander à toucher une indemnité en capital afin des aides dans la création de l entreprise :

l'ARCE (aide à la reprise ou à la création d'entreprise). En faisant ce choix, on n est plus  demandeur d'emploi.

Le montant de l'aide est égal à 45 % du montant des ARE qui doivent encore être versées.

Le choix entre le maintien des allocations chômage et le versement de l'ARCE dépend de plusieurs critères. Le choix ne doit pas être dicté uniquement par les aides qu on perçoit  dans un cas ou dans l'autre. La nature et l'importance de projet d'entreprise est aussi un critère essentiel à prendre en compte.

 Il faut discuter attentivement de ces questions avec le conseiller Pôle emploi avant de prendre la décision, cette dernière étant irrévocable.